Derek Jeter et Jorge Posada étaient Gays l’un pour l’autre?

Derek Jeter et Jorge Posada étaient Gays l’un pour l’autre?

Nous avons tous des squelettes dans notre placard et, selon l’ancien directeur adjoint de l’équipement des Yankees de New York, Paul Priore, l’équipe en a assez pour remplir les trois stades Yankees et, pour faire bonne mesure, les terrains de Polo.

Jusqu’à son renvoi de l’équipe en 1997 (Priore affirme qu’il a été licencié parce qu’il a révélé qu’il était séropositif), l’auteur de Abused by the New York Yankees avait passé la majorité de sa vie avec et autour de l’équipe. Vous voyez, avant d’être officiellement un employé du club, le père de Priore occupait un rôle similaire avec l’équipe.

Selon cette revue, Priore jette beaucoup d’allégations dans son tome de plus de 500 pages et si vous écoutez le co-auteur Gary Toushekthey elles sont toutes vraies.

Quelques pépites de choix (pour la plupart crédibles).

  • Le célèbre propriétaire de l’équipe, George Steinbrenner, a installé des caméras vidéo dans le club-house de l’équipe afin d’espionner ses joueurs.
  • Les flics de New York (en service) jouaient avec les joueurs du club-house de l’équipe.
  • Les employés Yankees ont été formés à la forge d’autographes pour les joueurs qui refusaient de signer des balles de baseball.
  • Des membres des Yankees ont eu des relations sexuelles avec des « employées du stade, des gardes de sécurité et des groupies » au Yankees Stadium.

Maintenant, je vais aller sur un membre et dire si quelqu’un me disait ces choses sur les YankeesI je suggérerais que je pourrais voir toutes ces choses être vraies.

Puis, directement à partir du site Web du livre, est cette affirmation:

Deux joueurs ont déjà été trouvés en train de se livrer à une activité homosexuelle dans le sauna du club-house à la fin de leur première saison avec l’équipe.

Ces deux joueurs? Derek Jeter et Jorge Posada.

Apparemment, vers la fin de la saison 1995, Priore est entré sur le duo en train d’avoir une rencontre sexuelle dans le hammam de l’équipe et dans le but de garder le silencethey ils ont permis à Priore d’effectuer des relations sexuelles orales sur eux.

« Si ces deux joueurs voulaient qu’il se taise, n’auraient-ils pas pratiqué le sexe oral sur lui? » demande la critique / blogueuse Bernadette Pasley. « N’aurait-il pas été plus facile pour Jeter et Posada, au lieu d’avoir un trio dans une voiture, de nier que quelque chose s’est passé? Après tout, cela aurait été leur parole contre la sienne. On croirait sûrement aux paroles de Jeter et de Posada par rapport à celles de Paul Priore. »

Tous les bons points.

De toute façonI je veux vraiment, vraiment lire cette chose. Sérieusement.

Êtes-vous comme moi, mourez-vous d’envie d’en savoir plus? Vous pouvez soit acheter le livre, écouter le co-auteur Toushek vous en parler ou, mieux encore, écouter Priore lui-même.

(point mort h/t)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.